ICloud devient accessible aux utilisateurs de Microsoft Office

microsoft_office

Bientôt la fin des questions d’incompatibilité entre les différents systèmes informatiques ? Avec l’ouverture à iCloud, Microsoft Office franchit un nouveau pas dans la mise en œuvre de sa stratégie d’intégration des outils de sa célèbre suite bureautique aux applications et solutions de stockage en ligne tierces.

Ouverture progressive aux services de sauvegarde dans le nuage

En novembre, le géant américain avait ainsi commencé avec Dropbox, avant de travailler sur le cas d’Apple iCloud. Désormais, les inconditionnels des appareils de la marque à la pomme peuvent travailler sur les logiciels Office tournant sous iOS et enregistrer leurs documents sur iCloud.

La nouvelle fonction n’est pour le moment disponible que pour les utilisateurs d’appareils iOS, mais devrait dans un avenir proche concerner également les millions de personnes à travers le monde clientes d’Android et de Windows 10 et qui se servent de Word, Excel, PowerPoint et les autres composantes de la suite bureautique.

Un échange de bons procédés avec la firme de Cupertino, qui annonce de son côté que les détenteurs d’un terminal utilisant Windows peuvent accéder à son nuage et accéder, au même titre que les possesseurs d’un iPad ou d’un iPhone et bénéficier de ses services de sauvegarde et de stockage de données.

Intégration de Microsoft Office Online aux autres services Cloud

La volonté d’ouverture de la firme de Redmond ne s’arrête pas aux solutions de stockage. En effet, un programme baptisé « Cloud Storage Partner Program » voit actuellement la participation de fournisseurs de services Cloud réputés comme Box, Citrix et Salesforce.com.

L’objectif de la collaboration est de permettre à ces acteurs d’intégrer la version gratuite de Microsoft Office Cloud dans leurs applications. Certaines fonctionnalités de la suite seront toutefois exclues. Kirk Koenigsbauer, le vice-président d’Office, a par ailleurs fait savoir que d’autres partenariats de ce type sont envisagés.

En parallèle, Microsoft poursuit le développement de sa suite bureautique online, avec deux nouvelles déclinaisons : un produit dédié à Windows 10, aux smartphones et tablettes tactiles, et un pack, appelé Office 2016, à installer sur les PC.

Autant de bonnes nouvelles pour tous ceux qui ont adopté Office afin de pouvoir travailler en situation de mobilité, sur n’importe quel type de support, fonctionnant avec l’un des principaux systèmes d’exploitation (PC ou Mac, tablettes Windows ou iPad, iPhone ou smartphones Windows Phone et Android), avec la possibilité de collaborer à distance et en temps réel avec de nombreux utilisateurs.